Le phénomène League of Legends

Qu’est-ce que League of Legends ?

Comment se déroulent les parties, quel est l’intérêt du jeu ?

Mon enfant y passe énormément de temps et argue qu’il ne peut pas mettre pause quand je lui demande d’arrêter, comment limiter les temps de jeu ?


            League of Legends (dit « LoL ») est un « free-to-play », c’est-à-dire un jeu en ligne entièrement gratuit disponible sur PC et Mac, développé par l’éditeur Riot Games. Deux équipes de 5 joueurs (nommés « invocateurs ») incarnant des personnages différents s’affrontent dans une arène découpée en 3 chemins principaux séparés par une jungle, dans le but d’aller détruire le bâtiment principal adverse. Chaque partie dure entre 20 et 45 minutes, et nécessite de communiquer au mieux avec son équipe pour élaborer des stratégies en temps réel et remporter la victoire. Profitant de l’essor fulgurant de l’e-sport, le jeu a rencontré un succès phénoménal, de sorte qu’aujourd’hui plus de 70 millions de personnes dans le monde ont ouvert un compte sur League of Legends.

Dans l’optique de mieux comprendre l’engouement et l’intérêt que portent potentiellement vos enfants à ce jeu, nous vous proposons un petit guide pour comprendre ce succès ainsi que le déroulement des parties en tant quel tel, de sorte que vous puissiez en discuter plus facilement avec eux et appréhender les enjeux que cela peut représenter.

(Les deux sujets étant très liés, nous vous conseillons de commencer par lire notre fiche sur l’E-sport, de sorte que les notions de « compétitions de jeux vidéo » ou de « streaming », que nous évoquerons sur cette page, n’aient plus de secrets pour vous !)

Lol Header


Sommaire de l’article :

Pourquoi un tel succès ?

            Sorti en 2009 et accueilli modestement par la critique, rien ne prédestinait particulièrement le titre à devenir en quelques années le jeu le plus joué du monde, devant World of Warcraft qui dominait à l’époque sans concession le marché du jeu en ligne. C’est en grande partie le dévouement de l’équipe de développement à sa communauté qui a payé : très à l’écoute des joueurs, Riot a rapidement mis l’accent sur le caractère social du jeu et le plaisir de s’y adonner avec le plus d’amis possible. Grâce au bouche à oreille et à la médiatisation de plus en plus abondante, le nombre de joueurs augmente de façon exponentielle depuis lors. L’expansion extrêmement rapide de l’e-sport, avec le développement à échelle mondiale des compétitions de jeux vidéo, dont Lol est la tête de liste incontestée, rassemble des quantités de spectateurs toujours plus impressionnantes (c.f. les 334 millions de spectateurs uniques sur les quatre semaines des championnats du monde en 2015). Indirectement, cela encourage de plus en plus de nouveaux joueurs à s’aventurer dans la fameuse « Faille de l’invocateur ».

            Le succès du titre est cependant explicable autrement que par l’émulation médiatique des compétitions et du streaming.

ahri_skins
Exemple des différents skins d’Ahri, un des personnages de League of Legends

            – League of Legends est un véritable free to play. Il ne tombe pas dans les écueils très redoutés de ce que l’on appelle les « freemium » ou encore les « pay to win » : des jeux gratuits en apparence, mais qui obligent rapidement le joueur à payer de sa poche pour pouvoir avancer. Dans League of Legends, les micro-transactions existent mais restent accessoires ; on peut acheter des « skins » pour changer l’apparence de ses personnages, mais cela n’influe en aucun cas sur leur puissance en jeu. Les meilleurs joueurs sont donc réellement ceux ayant le plus de talent et d’heures d’entraînement à leur actif, et non ceux qui ont le plus payé.

            – Riot Games s’attache à rester à l’écoute des joueurs et à sans cesse améliorer son titre. L’éditeur pratique donc des changements réguliers qui font varier les stratégies générales à adopter dans le jeu (ce que l’on appelle « métagame »), et sortent fréquemment de nouveaux personnages afin que leurs fidèles ne se lassent pas. Ainsi, le jeu se renouvelle perpétuellement tout en gardant les mécanismes ludiques qui font son succès et que les joueurs ont pu s’approprier durant ses sept années de vie.

            – Le jeu encourage autant la compétitivité que le travail d’équipe. Ses joueurs et joueuses sont classé.es en ligues de différents niveaux, du bronze au diamant – les joueurs professionnels se rangeant dans les catégories Master et Challenger. « Facile à jouer, difficile à maîtriser », le jeu s’adapte ainsi aux joueurs et joueuses occasionnel.les voulant seulement faire une partie entre ami.es de temps à autre, comme aux hardcore gamers dont le but est de progresser pour monter le plus haut possible dans le classement.

           – De même qu’il s’adapte aux divers niveaux de jeu, League of Legends s’adapte également selon les préférences de gameplay de ses invocateurs. Les équipes s’affrontant dans l’arène sont composées de 5 rôles bien distincts, que les joueurs choisissent avant le début de chaque partie. Ainsi, que l’on préfère engager les combats et attirer l’attention des adversaires, soigner ses alliés ou encore rester en retrait pour faire des dégâts à distance, il y en a pour tous les goûts !

           – Si l’on aime le principe du jeu, il est quasiment impossible de s’en lasser. Bien que construite de la même manière, chaque partie est différente des précédentes : les personnes rencontrées ne sont jamais les mêmes, les personnages joués varient, la synergie au sein de l’équipe fonctionne différemment selon les gamers qui la composent, etc. Maîtriser à la perfection un seul personnage nécessitant en soi des dizaines de parties, la rejouabilité peut être parfaitement infinie.


Déroulement d’une partie

Une partie commence lorsque les joueurs choisissent le champion qu’ils vont jouer. Un par un et à tour de rôle, chaque membre de chaque équipe va sélectionner un personnage. Celui-ci devient visible pour l’équipe adverse, qui pourra alors orienter sa composition en fonction. En effet, une bonne composition d’équipe est très importante : certains personnages ont des compétences qui se complètent les unes les autres et qu’il est bon de mettre ensemble dans une même équipe, tandis que d’autres seront joués pour contrer spécifiquement les choix des adversaires.  Chaque personnage convient généralement pour un ou deux rôles différents (jungle ou top, par exemple), selon l’envie du joueur ou de la joueuse.

champion-select-system
Interface de sélection des champions avant le lancement de la partie

Avant même la sélection des champions, chaque personne spécifie le rôle auquel elle veut être assignée. Voici les 5 rôles qui composent une équipe :

  • Le Toplaner : Il se place sur le chemin du haut, la « toplane ». On y joue généralement des champions corps-à-corps, qui auront tendance à fortement augmenter leur nombre de points de vie au cours de la partie, afin d’attirer l’attention sur eux et protéger leurs alliés les plus fragiles.
  • Le Jungler : La jungle sépare les trois voies où s’affrontent les champions et est peuplée de monstres neutres. Le rôle du jungler sera alors de tuer lesdits monstres afin de gagner de l’expérience, puis de « ganker » : venir sur un des chemins afin de prêter main forte à ses alliés et permettre de tuer leurs adversaires.
  • Le Midlaner : Le chemin du centre, ou « midlane », est le terrain de jeu des mages et des assassins. Peu résistants, ces personnages font en revanche de gros dégâts à distance en un laps de temps très court ; leur mission sera donc de surprendre les adversaires et d’éliminer rapidement les plus fragiles d’entre eux.
  • Le Carry AD ou ADC : Il est en duo sur le chemin du bas, la « botlane », avec son support. Comme le midlaner, il a peu de points de vie mais fait de gros dégâts, qu’il inflige quant à lui sur une durée un peu plus longue. Lors des combats d’équipe, il doit pouvoir rester en retrait tout en appliquant ses dégâts sans se faire atteindre par les adversaires.
  • Le Support : Lui aussi sur la botlane, le support doit protéger à tout prix son partenaire. Utilitaire par nature, le support est souvent un personnage capable de soigner ses alliés ou d’entraver ses adversaires pour permettre au midlaner ou au carry d’infliger leurs dégâts sans être inquiétés.

    Lol Map
    La carte de l’arène en vue du dessus

Éliminer ses adversaires au cours de la partie rapporte de l’or en jeu. L’or permet d’acheter de l’équipement pour son champion, l’équipement servant à améliorer les dégâts que peut faire celui-ci. Plus un personnage est amélioré par son équipement, plus il tuera facilement ses adversaires ; il pourra alors encore s’acheter des équipements supplémentaires, etc. Chaque personnage tué met plusieurs secondes à revenir en jeu, cela laissant le temps aux adversaires de détruire des tourelles et d’avancer vers la base ennemie.

La partie se découpe en plusieurs phases de jeu. La phase de « lane » voit s’opposer les personnages présents sur chaque voie, chacun tentant de prendre l’ascendant sur son adversaire. Les junglers viennent en renfort sur les « lanes » quand ils le peuvent afin de faire pencher la balance. Après une quinzaine de minutes, les personnages auront tendance à se regrouper pour passer à la phase de combats en équipe et profiter des diverses synergies possibles entre les champions. C’est là que tout devient très stratégique : il faut une bonne vision de jeu et des réflexes pour se déplacer et attaquer au bon endroit au bon moment, enchaîner sur la prise des bons objectifs, etc.

Voici, dans les grandes lignes, le fonctionnement d’une partie de League of Legends. De nombreuses subtilités viennent complexifier et compléter le jeu ; n’hésitez pas à interroger vos enfants pour en apprendre plus !


Gérer le temps de jeu

League of Legends est un jeu fonctionnant avec des parties limitées dans le temps. A l’inverse d’un jeu d’aventure narratif et solo, une fois en jeu le joueur ne peut pas sauvegarder ou mettre pause n’importe quand : s’il quitte une partie à l’improviste, c’est quatre autres personnes qu’il pénalise et qui, laissées à 4 contre 5 joueurs, ont désormais 90% de chances de perdre. Sans compter qu’il se fera « report » pour avoir quitté une partie en cours, et sera alors susceptible de recevoir un blâme, voire une sanction telle que le bannissement momentané de son compte.

Nous vous conseillons donc, plutôt que donner à votre enfant un temps de jeu défini, de fixer ensemble un nombre limité de parties. Comptez en moyenne 30 à 45 minutes par partie (cela pouvant être plus court, rarement plus long), et pensez à préciser à l’avance

screen Lol
L’interface des parties de League of Legends

s’il/elle peut en relancer une si la première n’a duré que 20 minutes, c’est-à-dire le temps minimum d’une partie. Si vous souhaitez faire respecter des horaires précis, donnez les deux : « nous mangeons dans une heure, donc si ta première partie dure plus de 25 ou 30 minutes, tu n’en relances pas une deuxième. » Vous pouvez directement vérifier où en est une partie : en haut à droite de l’écran est affiché le compteur de temps de jeu, qui démarre après la sélection des champions, dès que les joueurs sont dans l’arène.



Liens

Publicités