Choix du support

Quels supports de jeux vidéo choisir pour mes enfants ?

Comment choisir ? Sur quels critères ?

Plutôt console de salon ? Portable ? Ordinateur ?


Le support : kesako ?

Par support, nous entendons la plateforme, la machine-outil, le matériel qui permet de jouer à un jeu vidéo.
Il en existe différents types :

La présentation ci-dessous souhaite apporter  des repères pour choisir le ou les supports adaptés à vos envies et vos situations.

une-jeux-video


 L’ordinateur

L’ordinateur est le plus polyvalent de tous les supports. Adapté aux joueur.euses occasionnel.les comme aux plus demandeurs et aguerris, il est modulable en fonction des envies de chacun et la grande majorité des jeux est disponible sur PC (à noter : sur Mac, moins de jeux sont accessibles). Il est également adaptable en terme de coût : un petit PC portable ou un fixe d’entrée de gamme permettront de faire tourner presque tous les jeux sortis en 2014 et avant, tandis que des machines plus performantes et/ou spéciales gaming offriront la possibilité d’installer n’importe quels jeux, même les plus récents. Les Mac étant beaucoup moins nombreux dans les foyers que les PC, il est logique que les concepteurs ne dépensent pas temps et argent à développer leurs jeux pour Mac, puisque ceux-ci ne se vendraient presque pas. Une autre raison pour laquelle les joueur.euses n’achètent pas de Mac est qu’Apple ne propose que des produits finis, non modifiables. On ne peut donc pas commander ses pièces séparément et monter son ordinateur selon ses préférences ; ainsi, pour le prix d’un iMac dernière génération qui ne permettra pas de jouer à grand chose, il est possible de se confectionner un PC beaucoup plus puissant, capable de rivaliser avec ceux des joueurs professionnels.

Alienware
La marque Alienware propose des portables conçus spécialement pour les jeux vidéo, mais qui coûtent très cher

La meilleure option reste de se renseigner directement auprès des vendeurs en fonction des jeux auxquels vous voulez que vos enfants puissent jouer ; ceux-ci vous proposeront des modèles en accord avec vos attentes. Si vous avez quelques connaissances en informatique, regardez sur Internet les configurations conseillées pour les jeux que vous souhaitez ; cela vous permettra de déterminer le modèle idéal à acquérir.

A noter pour les personnes intéressées par les jeux indépendants (jeux créés sans l’aide d’un éditeur, donc souvent très éloignés des blockbusters ultra réalistes comme Call of Duty ou GTA), que ceux-ci sont presque toujours exclusivement développés pour être jouables sur PC.


Les consoles

La console de salon a succédé aux bornes d’arcade dans le courant des années 1980. Marché d’abord largement dominé par Nintendo, c’est aujourd’hui un duel acharné entre Japon et États-Unis, ou plutôt Sony et Microsoft, pour la place de n°1 des ventes de console. Les trois consoles de salon dernière génération actuellement en vente sont :

  • La Playstation 4 – conçue par Sony
  • La Xbox One – conçue par Microsoft
  • La Wii U – conçue par Nintendo

Initialement conçues spécialement pour les jeux vidéo, la plupart des consoles de salon permettent aujourd’hui de regarder des films en DVD et Blu-ray, d’aller sur Internet, d’accéder à Youtube ou Netflix, de stocker des photos et des vidéos, etc etc. Plus chères que les tablettes ou les consoles portables, le prix peut ainsi être amorti si vous vous en servez, par exemple, en tant que lecteur vidéo ou musical.

 

Xbox One

Points forts

– Rétrocompatibilité partielle (possibilité de jouer à certains jeux de l’ancienne console Xbox)
– Nombreuses applications incluses
– Disque dur externe compatible données et jeux
– Lecteur DVD et Blu-ray
– Exclusivités (Gears of War, Halo, Tomb Raider, Minecraft…)

Points faibles

– Le coût élevé
– Manette vendue avec piles mais sans batterie ni câble de recharge

xbox one

PS4

Points forts

– Prix récemment baissé (les packs sont actuellement moins chers que la XBOX One, hors promotion)
– Lecteur DVD et Blu-ray
– Nombreuses applications incluses
– Exclusivités (Uncharted, Tales of, Guilty Gear, The Last Guardian, Persona 5, Bloodborne…)

Points faibles

– Aucune rétrocompatibilité (les jeux de PS3 et antérieurs ne sont pas lisibles par la PS4)

playstation-4-2

Wii U

Points forts

– Rétrocompatibilité totale (tous les jeux de la Wii sont jouables sur Wii U)
– Moins chère des trois consoles
– Exclusivités (Mario, Smash Bros, Zelda, Mario Kart, Star Force, Donkey Kong…)

Points faibles

– Pas de lecteur vidéo
– Disque dur interne très peu performant (32Go, face à 500 pour la One et la PS4)
– Service en ligne gratuit mais n’incluant aucun jeu
– Peu d’applications incluses

wii-u-console

A noter : A l’heure actuelle, la PS4 est la plus vendue des trois. La Wii U, de loin inférieure à ses concurrentes en termes de performances, n’a pas connu le succès escompté malgré l’aspect familial qui avait fait exploser les ventes de la première Wii. Elle reste cependant une bonne alternative pour les personnes aimant les petits jeux et les familles ne possédant pas de Wii, puisque tous les jeux de la génération précédente sont compatibles avec la Wii U. Entre PS4 et Xbox One, le choix se fait donc surtout en fonction des préférences des joueurs au sujet des exclusivités de l’une et l’autre ; et dans le cas des adeptes de jeux en ligne multijoueurs (la majorité chez les mineur.es), en fonction également des consoles de leurs ami.es, afin de pouvoir jouer ensemble.

Les consoles portables sont plutôt destinées aux enfants et adolescents, de part les jeux proposés sur celles-ci. Moins vendues que les ordinateurs et les consoles de salon, elles ont l’avantage d’être transportables partout et, souvent, de proposer des remasterisations d’anciens jeux désormais introuvables sur le marché. Elles posent cependant la problématique de la restriction du jeu dans l’espace et le temps, pouvant rendre plus difficile la gestion de ces temps de jeu.

Les concurrentes dernière génération sont la Nintendo 3DS et la Playstation Vita.

3DS

Points forts

– Moins chère que la PS Vita
– Carte SD 2Go incluse
– Les exclusivités, nombreux très bons remakes (Zelda Ocarina of Time, Metal Gear Solid…)
– Rétrocompatibilité totale avec la DS

Points faibles

– Moins puissante que la PS Vita
– Faible autonomie (2h30 à 2h50 avec toutes les options activées)
– Moins d’offres en ligne que la PSVita (moins de jeux en ligne)

3DS

PS Vita

Points forts

– Plus puissante que la 3DS
– Les exclusivités (Uncharted, Rayman Origins, Gravity Rush…)
– Bonne autonomie (4h avec toutes les options activées)
– Large offre en ligne (beaucoup de jeux en ligne, possibilité d’acheter des jeux ou de louer des films)

Points faibles

– Plus chère que la 3DS
– Pas de carte mémoire incluse
– Pas de rétrocompatibilité

ps-vita


Smartphones & Tablettes

Le smartphone est le nouvel outil majeur pour la pratique vidéoludique. Des jeux les plus basiques et répétitifs comme Candy Crush, aux jeux les plus complexes et stratégiques comme Plague, la gamme de choix est large. Si les jeux pour smartphone ne rivalisent pas avec les jeux PC ou consoles au niveau du réalisme des graphismes et des possibilités de gameplay (l’écran tactile offre des potentialités inédites mais néanmoins plus restreintes qu’une manette ou qu’un duo clavier-souris), ils ne sont cependant pas forcément moins qualitatifs. Les éditeurs de jeux vidéo s’intéressent de plus en plus à ce support étant donné la démocratisation massive du smartphone, en France et dans le monde ; il est donc logique que de très bons titres puissent voir le jour. Les jeux sont développés pour iOS (le système d’exploitation d’Apple) et/ou Android (système d’exploitation le plus répandu chez les autres constructeurs), ils sont donc également compatibles sur les tablettes.

clash of clans
Exemple du jeu Clash of Clans, présent sur smartphone et tablettes.

L’avantage principal de jouer sur smartphones et tablette est que presque tous les jeux sont gratuits, ou dépassent très rarement la dizaine d’euros. En comparaison des jeux sur consoles qui coûtent aux alentours 70 euros, cela peut être une solution économique intéressante. N’oubliez pas néanmoins que si les jeux sont gratuits, il sont souvent développés dans une optique de « freemium » ou de « pay to win« , c’est-à-dire qu’au bout d’un certain temps, il vous sera nécessaire de dépenser de l’argent réel afin de ne pas attendre des heures pour la construction d’un bâtiment ou refaire cent fois le même donjon pour obtenir la bonne arme. Cette logique reste cependant plus ou moins contournable, selon les jeux, avec de la patience et de la persévérance. De plus, il n’est pas forcément fondamentalement problématique de dépenser ponctuellement quelques euros pour débloquer un objet ou un personnage utile si le titre en vaut la peine ; c’est lorsque le jeu propose des micro transactions fréquentes et répétées (et/ou obligatoires pour continuer à jouer) que le problème se pose véritablement.

Voici quelques articles des meilleurs jeux sur smartphones et tablettes :


Publicités